De la piste au sable du Sahara

John MAYOCK (GBR)

Difficile d’imaginer un pur pistard participer au MARATHON DES SABLES, et pourtant ! John MAYOCK (GBR) a couru au meilleur niveau international sur 1500 m et 5000 m. Il a représenté 60 fois la Grande-Bretagne en tant qu’athlète, et a été finaliste aux Jeux Olympiques en 1996, 2000 et 2004. Avec des records personnels de 3:50 au mile et de 3:31 au 1500 m, il reste toujours dans le Top 5 des athlètes britanniques les plus rapides derrière Coe, Cram, Ovett et Farah. Des performances époustouflantes !

 

Mais de la piste au désert, il y a un gouffre ! John n’aborde pas le MDS comme n’importe quelle autre course : « Je suis vraiment excité d’avoir la chance de participer. Mes deux buts sont de ne pas arriver avec trop de blessures et de finir fort chaque jour. »

 

S’il conserve son esprit compétitif, John a bien conscience des limites auxquelles il va se confronter sur le MDS : « Je pèse 12 kg de plus par rapport à mes années olympiques. Et puis l’entraînement est limité par la famille et le travail. Sans compter que courir avec un sac-à-dos est étrange pour moi, alors que courir sur une piste c’est la légèreté et la liberté ! Pas sûr que je trouve ça très fun… » Le sable l’inquiète tout particulièrement – « Je m’inquiète à propos des crampes. »

 

Mais pour autant, John est particulièrement déterminé, comme peut l’être un athlète qui a connu le plus haut niveau. « Je pense que j’aurai la bonne attitude pour aller de l’avant quand ça deviendra dur. » Et puis le Britannique peut compter sur ses amis issus de la même entreprise que lui, INEOS Petrochemicals : « Trois sont de jeunes poulets en pleine forme, l’un est un Sud-Africain fou amoureux du sable et le dernier est un vieux de plus de 50 ans sujet aux blessures et fou d’adrénaline ! »