31eMDS 2016 FR bande-course

logo-holmarcom-new logo-spot SIDI ALI 1 logo-waa logo-utwt

Dernière minute

Le photo reportage de votre aventure disponible ici et maintenant !

Bientôt le grand rush

MDS2016 EL IMGP3923 - BDERIC CLAVERY DOSSARD 87

Je me sens relativement bien. Bien sûr, c’est l’inconnu. On verra bien comment ça se passe, mais je donnerai le meilleur de moi-même. J’essaierai de suivre les Marocains dans les dunes, mais sans me mettre dans le rouge, car je ne sais pas à quoi ressemblera leur allure dans le sable. J’essaierai de rester à distance pour pouvoir profiter de leur navigation. Ils savent comment « lire le sable » et courir sur ces terrains ; les suivre me permettrait d’en profiter moi aussi. Je me sens en forme bien que j’ai attrapé un virus il y a dix jours, mais c’est terminé. Oui, je porte un trèfle à quatre feuilles, c’est un porte-bonheur, ma femme et nos trois enfants portent le même.

NATHALIE MAUCLAIR DOSSARD 275

Physiquement je me sens très bien préparée. L’essentiel de mon entraînement s’est fait à Sartres sur mes parcours de trail habituels, de la même manière que d’habitude. Mentalement je me sens prête également. Dernièrement, j’ai été particulièrement préoccupée par mon sac, par l’aspect autosuffisance, la logistique, si bien que j’ai pratiquement oublié que j’allais devoir courir (rires). J’ai fait quelques entraînements avec mon sac, et au début il me gênait. Puis je me suis dit que ce serait ma seconde maison, et je me suis habituée à courir avec ce poids supplémentaire. Mon sac pèse environ 6,6 kg sans l’eau, et moi 46 kg. J’essaie plutôt de voir le côté positif des choses : les premières étapes sont assez courtes, ça sera facile, et pour l’étape longue le sac pèsera déjà moins lourd. Et puis courir dans ces paysages majestueux occupe l’esprit, et mes enfants qui me suivent en direct m’aideront aussi à porter mon sac ! Ils sont une part intégrale de mon succès.

SONDRE AMDAHL DOSSARD 720

Je me sens bien, ça a été un long voyage pour arriver ici, mais c’est très excitant. J’ai passé du temps aux Canaries et en Espagne pour me préparer à la chaleur. Je me sens bien préparé bien que je ne sache pas ce qui va se passer. Je suis toujours positif. La stratégie pour demain sera de me préserver et de courir à mon rythme. Le seul problème c’est que j’ai toujours une stratégie mais que je n’arrive pas à la suivre !

ELISABET BARNES DOSSARD 2

Quand nous avons voulu lui poser quelques questions, Elisabet était partie se dégourdir les jambes sur le début de parcours de demain. Il semblerait donc qu’elle soit réellement en très bonne forme et qu’elle ait hâte de s’élancer !

MDS2016 EL IMGP3926 - BDMDS2016 EL IMGP3932 - BD