31eMDS 2016 FR bande-course

logo-holmarcom-new logo-spot SIDI ALI 1 logo-waa logo-utwt

Dernière minute

Le photo reportage de votre aventure disponible ici et maintenant !

Marc Baptiste (D011-FRA) - Un gros cœur de marathonien

Au-delà de leur passion partagée pour le MARATHON DES SABLES, beaucoup de coureurs y participent aussi pour soutenir des causes nobles. Enseignant à Casablanca, Marc Baptiste fait partie de ces athlètes au gros cœur.

C’est bien connu : au Maroc, le sujet concernant la situation des enfants nés hors mariage et celui relatif à l’exploitation des petites filles dans le travail domestique restent très prégnants. Français résidant depuis plusieurs années à Casablanca où il est professeur d’éducation physique au lycée Lyautey, Marc Baptiste a été très vite sensibilisé à ce problème. « En tant qu’enseignant et père de famille, je ne pouvais et je ne peux rester impassible devant ce qu’endurent les mères célibataires et leurs rejetons, et devant le phénomène des petites bonnes qui, au lieu d’aller à l’école, d’avoir droit aux loisirs et aux moments d’insouciance comme tous les autres enfants de leur âge, se retrouvent exploitées dans des familles », explique-t-il.

Marc décide alors de s’engager aux côtés de l’Insaf, qui lutte contre l’exploitation domestique des filles mineures et contre l’ostracisme dont sont victimes les mères célibataires et leurs enfants. Et comme cette structure associative reconnue d’utilité publique a besoin d’importants moyens, notamment des moyens financiers pour mener à bien son travail, le Français a une idée : courir le MARATHON DES SABLES pour collecter des fonds. « Ce n’est jamais facile de convaincre les entreprises de me soutenir dans ce sens, mais depuis que j’ai commencé à courir pour l’Insaf il y a huit ans, nous arrivons à sensibiliser certaines d’entre elles et à collecter des fonds. L’année dernière, par exemple, on a pu avoir un chèque de 150 mille dirhams et on devrait en obtenir un peu plus cette année », se félicite Marc qui se réjouit en outre du soutien total de son établissement et de ses élèves qu’il dit « très réceptifs » à ce qu’il fait.

D11