31eMDS 2016 FR bande-course

logo-holmarcom-new logo-spot SIDI ALI 1 logo-waa logo-utwt

Dernière minute

Le photo reportage de votre aventure disponible ici et maintenant !

Aziza RAJI (D33-MAR) - Sur les pas de Didi Touda ?

Aziza Raji succédera-t-elle à Didi Touda, la seule Marocaine à avoir gagné le MARATHON DES SABLES ? Pas cette année, mais pourquoi pas dans un avenir proche.

C’est sa première participation au MARATHON DES SABLES, mais Aziza Raji se voit déjà succéder un jour à Didi Touda, la seule Marocaine qui figure au palmarès des vainqueurs de cette course. « Didi est un modèle pour moi. Elle et les frères Ahansal [NDLR : l’aîné Lahcen, 10 fois vainqueur du MDS, et le cadet Mohamad, 5 fois] m’ont beaucoup inspirée et continuent de m’inspirer. J’espère que moi aussi je pourrai bientôt inscrire mon nom dans l’histoire du MARATHON DES SABLES », dit-elle en esquissant un sourire qui cache à peine sa timidité.

Remporter cette course, comme l’avait déjà réalisé Didi Touda en 2008 et 2009, reste un gros challenge certes, mais loin d’être à sa portée. Cependant, dans une société patriarcale et assez conservatrice comme la sienne, Aziza sait qu’elle devait avant tout avoir l’aval de ses parents et le soutien de ses frères pour pouvoir se consacrer au sport et arriver à relever ce défi dans un avenir proche. « Mes parents m’encouragent, mes frères aussi. Ces derniers n’hésitent pas d’ailleurs à m’aider dans les tâches domestiques pour me permettre de m’entraîner régulièrement » confie-t-elle.

Aziza a ainsi pu se soumettre à un programme d’entraînement intense pour préparer son baptême du feu au MARATHON DES SABLES. De ses préparatifs qui se sont déroulés dans plusieurs endroits du Grand sud marocain, elle garde un souvenir à la fois effrayant et drôle. Un jour, alors qu’elle s’entraînait dans les environs de Djebel Saghro, une région connue pour ses paysages lunaires et son air de Jurassic Park, une meute de chiens s’était mise à la poursuivre dans un flot d’aboiements : « C’était terrible, je croyais que c’en était fini de moi ! Mais finalement, grâce à l’aide d’un homme qui passait par là, j’ai pu sauver ma peau », raconte-t-elle.

Comme quoi, le chemin qui mène au MARATHON DES SABLES et à la victoire finale n’a rien d’un long fleuve tranquille ! Pourvu que la native de Kelaat-M’Gouna, qui devrait figurer dans le top 10 du classement général féminin du MDS 2016, arrive, dans un avenir proche, à atteindre son but : devenir la deuxième Marocaine à remporter cette course !

D33