31eMDS 2016 FR bande-course

logo-holmarcom-new logo-spot SIDI ALI 1 logo-waa logo-utwt

Dernière minute

Le photo reportage de votre aventure disponible ici et maintenant !

Gloria NASR (D077-FRA) : Une rose de plus dans le désert

Peut-on être coquette et participer au MARATHON DES SABLES ? Bien sûr, et Gloria NASR (D077-FRA) nous le prouve.

Gloria NASR (D077-FRA) est une femme de contradictions : petite, d’apparence fragile, elle est en fait solide comme un roc. En tous cas, Gloria ne passe pas inaperçue, surtout sur le bivouac du MARATHON DES SABLES. Elle prouve par A+B qu’il n’est pas obligatoire de sacrifier sa féminité pour participer à une telle épreuve.

Comment a-t-elle commencé à courir ? En 2002, tout simplement : « Rapidement j’ai fait mon premier marathon, en 2003. Cette année c’est ma quatrième participation au MDS et j’espère que ce ne sera pas la dernière. J’adore le désert. Il y a d’autres courses dans le désert, mais le MDS est tellement bien organisé, et l’ambiance si exceptionnelle, avec ce mélange culturel sur le bivouac… C’est un peu comme aller dans ma maison de vacances chaque été. »

Gloria est médecin spécialisée en traumatologie, et elle ne dispose pas de suffisamment de temps pour se préparer correctement. Elle ne réalise pas de travail spécifique, mais par contre augmente son kilométrage les trois mois précédant le MDS. Née et élevée a Liban, Gloria se fond facilement dans l’environnement pluriculturel du MDS. Tombée amoureuse de la France, elle y a fini ses études et y vit à Paris.

Elle aime aussi se lancer des défis personnels, comme en 2013 lorsqu’elle a couru de Paris à Beyrouth : « J’ai rêvé de cela lorsque j’ai commencé à courir et que j’ai réalisé que j’étais bonne pour courir de longues distance à une allure modérée. Quand j’ai vu que des coureurs se lançaient dans des traversées de continents en courant, j’ai décidé de me lancer. Mais le projet a été long à se concrétiser… Au total j’ai couvert 4150 km en 3 mois et 10 jours. Je faisais 50 km par jour, et je me reposais un jour par semaine. »

Mais comment parvient-elle à conserver ce look si glamour dans cette course en autosuffisance, où chaque gramme compte ? « C’est culturel. J’ai grandi comme ça. J’ai trois sœurs plus âgées que moi et c’était important d’être toujours bien habillée et bien préparée. Même quand j’ai couru de Paris à Beyrouth, je me faisais régulièrement les ongles et je changeais de tenue chaque jour. » Et Gloria aime les couleurs voyantes, c’est une grande fan de la collection de Stella McCartney chez Adidas. « Je ne me maquille pas dans le désert, et je ne mets pas de crèmes de jour, seulement de la crème solaire qui fait partie du matériel obligatoire. Je suis très gourmande (étonnant quand on voit à quel point elle est affutée), et je préfère prendre des calories plutôt que du rouge à lèvres. »

Avant de laisser Gloria à son saucisson et ses aliments déshydratés, la coureuse stylée nous montre les personnalisations qu’elle a apportées à ses vêtements : guêtres en léopard, short assorti, petits diamants… Une rose de plus dans le désert !

D77